L'actu du vin

Et si la bouteille de demain était en fibre de lin ?

Et pourquoi ne pas repenser notre manière de consommer le vin ?


Par Eva Jean
08/08/2018, 15:25

Le monde surchauffe, on le sait, les températures que l’on a pu vivre ces dernières semaines nous ont fait une piqûre de rappel... brûlante. Toute innovation pouvant faire baisser notre empreinte carbone est bonne à prendre et en voici une justement très intéressante. C’est à Toulouse qu’est né le projet un peu fou et innovant d’une bouteille composée de fibre de lin. Oui, vous avez bien lu. 

 « Le choix de la matière s’est porté sur le lin car sa culture demande très peu d’irrigation ou de matière phytosanitaire. »

La start-up Green Gen Technologies développe depuis maintenant 3 ans, un nouveau contenant pouvant être utilisé aussi bien pour les vins que pour les spiritueux ou les cosmétiques. Le choix de la matière s’est porté sur le lin car sa culture demande très peu d’irrigation ou de matière phytosanitaire. De plus, il est déjà utilisé sur d’autres produits de haute technologie comme sur les vélos ou encore en automobile. La France étant le plus gros producteur de lin avec 67% de la production mondiale, rend le processus encore plus simple. Biodégradable et compostable, la bouteille en fibre de lin a même un bilan carbone proche du négatif.  Avec 250 millions d’hectolitres ( 1 hectolitre = 100 litres ) de vins consommés par an dans le monde, une avancée de la sorte pourrait avoir un réel impact sur la planète...

 « Avec 250 millions d’hectolitres de vins consommés par an dans le monde, une avancée de la sorte pourrait avoir un réel impact sur la planète...  

  Pour le moment, la production n’a pas encore commencé, l’entreprise est en train de récolter les fonds nécessaires à sa production. Néanmoins, deux problèmes persistent: le prix d'une bouteilles en fibre de lin est pour le moment sept à dix fois plus cher qu’une bouteille normale. Cela ne permet pas la production massive de ce produit, bien que de nombreuses entreprises dans le monde entier soient très intéressées par celui-ci. Le second problème se porte sur l’attitude des producteurs et consommateurs (en particulier les français) face à ce nouveau produit, qui bousculerait des traditions millénaires lié à la production de vin.

 Ce n’est donc pas le mois prochain que les box Le Petit Ballon seront composées de bouteilles en fibre de lin, mais qui sait dans quelques années peut-être...





Error