Le pétillant naturel alias pet nat est en vogue et il est adoré autant qu’il est détesté. Mais de quoi parle-t-on exactement ?

Qui a dit qu’il ne se passait rien dans le monde du vin ? Après le renouveau du vin orange ou de vieux spiritueux comme le vermouth, le monde du vin ne parle que de pet’ nat’.

 

C’est quoi le pet’ nat ?

Vous vous souvenez des vins nature ? Mais si, rappelez-vous, nous vous en parlions longuement dans cet article, pour vous présenter nos vins issus du label Vin Méthode Nature. Ce sont des vins issus de l’agriculture biologique ou biodynamique, réalisés comme dans le temps, avec le moins d’intervention humaine possible. On y retrouve aucun produit chimique et pas de conservateurs. Les pétillants naturels sont donc tout simplement des vins naturels pétillants !

 

La méthode ancestrale

Mais alors comment on fait ce pétillant naturel ? Comme pour les vins nature, il faut regarder nos ancêtres. Pour faire les premiers pétillants de l’histoire, les apprentis vignerons ne connaissaient évidemment pas la méthode champenoise. Normalement pour faire du champagne, on réalise d’abord un vin normal, dit tranquille. Après la récolte, le jus commence à fermenter : les levures mangent les sucres et créent de l’alcool. Puis les vignerons rajoutent une nouvelle fois des levures qui vont finir de transformer le sucre pendant une deuxième fermentation, mais aussi créer du gaz carbonique : les bulles quoi.

Pour le pet nat, c’est un peu plus simple. Une fois l’hiver arrivé, le froid met fin à la première fermentation alcoolique. Cette dernière est stoppée dans son élan par la baisse de la température. Puis on met directement le jus en bouteille. La future quille de pet nat va alors se reposer et quand le soleil revient aux beaux jours, la fermentation reprendra. C’est ainsi que les bulles vont naître. Il reste simplement à enlever le dépôt présent dans le vin et le tour est joué ! C’est ce qu’on appelle la méthode ancestrale.

 

 

Ça a quel goût le Pét-Nat ?

À la différence des autres pétillants, le pet nat est moins sucré (forcément on ne rajoute rien) et moins alcoolisé. Cela donne donc une boisson aux bulles plus légères et des arômes de fruits plus prononcés.

Au Petit Ballon, notre sommelier Jean-Michel Deluc en a sélectionné deux ! Le premier nous vient d’un domaine espagnol qu’on adore, à quelques kilomètres de Barcelone, entre le soleil et la mer. Chez Alta Alella, le vin bio on connaît bien. Et ici, leur pét-nat Celler de Les Aus, offre une trame fruitée, gourmande et pleine de fraîcheur. Des arômes de fleurs, de pomme, poire, fruits secs, amandes … délicieux ! Une bouteille à ouvrir avec des tapas, por supuesto.

   

La seconde bouteille nous vient aussi de nos voisins espagnols, et tout de suite elle interpelle par sa robe ! Le vin est blanc voilé, trouble sans filtration au style naturel comme un jus de raisin pressé. Étonnant quand on n’a pas l’habitude. Mais ensuite , c’est la surprise. Le nez est net, relevé par des arômes de raisins frais, de pomme, de jus de poire et d’agrumes à l’aération. Puis en bouche, on retrouve la trame fruitée du nez avec douceur et relevé par des bulles fines, incisives et désaltérantes. À essayer évidemment !

   

Le revers de la médaille

Par contre, comme les vins naturels, le pet nat se fait parfois taper dessus : mauvais, désagréables, insulte à la tradition du pétillant à la Française … le pauvre est pointé du doigt par certains sommeliers.

Pourtant, le pet nat n’as rien à voir avec les champagnes, les crémants et autres pétillants du monde comme le cava et le prosecco … Comme la piquette, dont on vous parlait il n’y a pas si longtemps, même si le pet nat est populaire, son but n’est pas de détrôner qui que ce soit. C’est un vin à boire sans prétention, à la bonne franquette, avec des amis d’enfance et le soleil. Une quille à dégainer à l’improviste ou à emmener en pique-nique.

 

Bref, à vous de vous faire votre avis ! Et sinon notre site regorge de petites pépites en tout genre, qu’elles soient pleines de bulles ou pas !

Catégories: L'actu du vin