L'actu du vin

Retour vers le futur... du vin !

L’oenologue Pascal Chatonnet a imaginé comment serait le vin dans 30 ans en tenant compte du réchauffement climatique et a créé un Bordeaux millésime 2050.


Par Vincent Pham
12/04/2018, 18:31

La cuvée Bordeaux 2050 a été créée afin de déterminer quelles conséquences aura le changement climatique sur le vin du futur ! Nom de Zeus, c’est une sacrément bonne idée Marty !

Comment ont-ils procédé ?

Afin de reproduire les conditions climatiques qu’il y aura en 2050, ce vigneron girondin a cultivé des cépages bordelais en dehors de la région bordelaise, dans des endroits plus au Sud, où il fait plus chaud et plus sec, comme l’Espagne ou la Tunisie.

futur

Résultat ?

Esthétiquement rien ne différencie ce vin du futur avec un vin lambda. Cependant en bouche Monique Josse, directrice du Musée du vin à Paris, note que "les notes aromatiques sont difficiles à trouver". Ces vins, bien qu’il soient faits à partir de merlot et de cabernet sauvignon, "ne sentent pas le terroir bordelais". Conclusion de Pascal Chatonnet : « Si on voulait maintenir des vins de bonne facture avec le climat de 2050, on ne pourrait plus cultiver les mêmes variétés de vigne ». 

Le but des initiateurs du projet : montrer les effets néfastes que pourrait avoir le réchauffement climatique sur le vin, et faire réagir ses pairs pour éviter une telle situation en 2050. En espérant que cela fonctionne...

En attendant 2050, on va déguster un bon bordelais nous !



Error