Le club du Petit Ballon

Le vermouth, cet apéritif oublié

Cet apéritif d'antan, qui fait aujourd'hui un petit comeback sur les étagères des bars est pourtant riche en histoires et en goût !


Par Jean Baptiste Pasquier
07/07/2020, 17:30

Un alcool de vieux. Voilà l’image que traîne le vermouth, ce vin aromatisé, auquel on ajoute souvent des herbes et de la liqueur. Pourtant, c’est une base de nombreux cocktails et un champion de l’apéro en Espagne.

 

C’est quoi le vermouth ? 

Il existe plusieurs types de vermouth. Mais tous les deux sont des vins aromatisés, qui ont macéré avec des plantes et de l’alcool. 

D’abord, il y a le vermouth rouge. Celui-là nous vient d’Italie, de Turin précisément. C’est sans doute le plus connu, notamment grâce à des maisons de distillerie italiennes de renoms, comme Carpano, Cinzano ou encore la plus célèbre chez nous, Martini. Ce dernier est plutôt doux, de couleur rouge ou tuilée

 

 Ensuite, on trouve le vermouth blanc, qui est aussi nommé vermouth sec. Et celui-là vient de l’autre côté des Alpes : il vient de chez nous ! C’est en effet Joseph Noilly, qui concocte dans le sud de la France, le Noilly Prat dans les années 1800. Ces types de vermouths sont fabriqués avec du vin blanc sec issu de cépages comme la clairette, le picpoul ou le bourret. Ils sont plutôt dorés et secs. De nombreuses variantes locales verront le jour dans notre cher pays, comme le Lillet à Bordeaux, le Vermouth Savoyard à Chambéry ou encore Mattei Cap Corse sur l’île de beauté.

 

C’est un alcool de vieux non ?

Chez nous, il est clair que le bon vieux vermouth n’a plus la côte. Pourtant au 19e siècle, c’était le roi des cocktails ! N’oublions pas que le vermouth entre dans la composition de cocktails célébrissimes, comme le Manhattan ou le fameux Dry Martini de l’agent 007. En France aussi, peu après leurs inventions, ces vins toniques ont le vent en poupe et la publicité s’en donne à cœur joie.

 

 

Mais peu à peu ces bouteilles sont détrônées et disparaissent des étagères. Heureusement depuis quelques années, des passionnés font revenir ces alcools oubliés sur le devant de la scène. On revoit donc ces bouteilles d’antan revenir et les bars se mettent à réutiliser ces petites merveilles dans leurs cocktails. Et c’est tant mieux, car c’est très bon !

 

Espagne et Italie : derniers bastions du vermouth 

Seuls nos amis italiens et espagnols continuent d’en consommer très régulièrement, notamment à l’apéritif. Le vermut catalan par exemple, est sur toutes les tables et demeure une tradition bien ancrée. À noter que bien souvent, ce dernier est fait maison et son prix est très accessible.

 

Faire son vermouth maison ? Facile !

Eh oui, car c’est pas bien compliqué de faire son propre vermouth ! Il suffit de faire macérer une dizaine de jours (au frais et dans un endroit sans lumière) un litre de vin blanc sec avec des plantes aromatiques ou des agrumes (par exemple de l’écorce d’orange, de la camomille, de la cannelle), un peu de sucre et 10 cl d’alcool à 90 ° C. Côté ingrédients, tout est possible : vanille, gingembre, anis, basilic, thym… 

Le plus dur, c’est de trouver la bonne recette et le bon dosage !

 

Un défi passionnant ! Et vous ça serait quoi votre recette de vermouth maison ?

Retrouvez également tous nos spiritueux sur le site du Petit Ballon !

Error