Trucs & astuces

On boit comme vin avec une raclette ?

Voici notre sélection Le Petit Ballon faite par notre cher sommelier pour accorder au mieux votre raclette avec votre breuvage. Pas d'erreur possible avec ces petites trouvailles !


Par Jean-Baptiste Pasquier
02/12/2019, 15:55

Ici on vous parle de la star de l'hiver. Et comme tout le monde se demande quel vin choisir avec la raclette, on a décidé de monter au créneau !

La raclette fut crée au Moyen-Âge par les Suisses qui avaient jadis pour habitude de faire fondre leur fromage au feu de bois. Il récupéraient leur fromage en le râclant, ce qui a donné le nom tout mignon de raclette. Elle était à l'époque mangée sans charcuterie et en été ( comme quoi, pas de saison pour se faire plaisir ! ). C’est par la suite que les savoyards y ont ajouté toute la charcuterie que nous bénissons aujourd’hui. 

Avec quoi on la sert ?

Dans tous les cas un vin jeune aux arômes primaires et fruités est généralement conseillé. Quand un fromage fondu domine dans un plat, rien de mieux qu'un vin blanc sec avec une acidité désaltérante pour laver le sel et le gras du fromage et rendre finalement le plat plus digeste on choisira plus un vin blanc en l'absence de charcu't alors qu'un vin rouge pourra être très intéressant en sa présence !

 

Côté Blanc des montagnes

Pas de faute possible avec ce type d'accord ! Ici vous êtes sur une appellation bien connue des savoyards : la Roussette de Savoie. Et autant vous dire que c'est signe d'un terroir de qualité ! Mais dis donc Jamy, pourquoi tu dis ça ? Et bien mon cher Fred, il faut savoir que ce cru Monterminod ne fait que ... six hectares ! Une pépite bien cachée donc mais qui est aussi polyvalente : elle s'accordera autant avec de la charcuterie qu'avec du fromage. Un candidat idéal pour la raclette donc !

 

En bouche vous retrouverez une belle palette fruitée, du miel et une minéralité qui viendra vous rafrâichir le gosier, après votre 12ème fournée de fromage !

 


Côté rouge qui tâche

Bon c'est bien simple : on est fadas de ce domaine. Et cette cuvée 2016 offre un vin charnu, juteux, riche d’arômes. Un vin suave et superbement équilibré. De quoi réconcilier les plus opposés aux vins de Loire. Attention, si vous n'êtes pas fan des vins un peu forts, mieux vaut passez votre chemin ! Une pépite à déguster jeune ou à garder, c'est vous qui voyez !

 

N’oublions pas les Muscadet, les Alsace rouges / blancs, les Sancerre rouges / blancs, les Beaujolais dans ces accords. Pour un accord empirique ( farfelu mais qui peut marcher ) essayez un saké Junmaï Daïginjo, servi frais, il peut être une belle surprise !

 

Raclettement votre.

Error