Trucs & astuces

Girl power puissance 4

De la Veuve Clicquot à Françoise Joséphine de Lur-Saluces du Château Yquem, qui ont donné leurs lettres de noblesse à ces domaines, les femmes ont marqué l’histoire du vin. On a choisi de vous présenter quatre femmes d’aujourd’hui qui font le vin de notre époque.


Par Vincent Pham
01/03/2018, 06:00

Sandrine Goeyvaerts

Sandrine Goeyvaerts est une femme aux multiples talents ! Sommelière de formation, elle est aujourd’hui caviste en Belgique. Elle est l’auteure du livre Jamais en carafe qui répond aux questions fondamentales : « Qu’est-ce qu’un bon vin ? Comment lire une carte des vins au restaurant ? Combien de temps peut-on conserver une bouteille ouverte ? »

Elle tient également le blog « La Pinardothèque », qui a été élu Blog de l’année en 2014 par La Revue du vin de France grâce à son style cru, atypique et drôle. Elle se décrit elle-même comme « hyperactive, grande gueule, bouffeuse de la vie par tous les pores, excessive, parfois de mauvaise foi », et a pour credo « Le Pinard, c’est la Vie », et cela se ressent sur son blog ! Elle utilise également sa plume afin de partager ses opinions et ses découvertes dans Elle et Le Monde.

En 2017, elle a créé l’association Women Do Wine. La création de cette association part d’un simple tweet contenant le hashtag #WomenDoWine et dénonçant le fait que les femmes étaient trop peu représentées dans les personnalités importantes du vin. Ce tweet et son hashtag devinrent viraux et furent à l’origine d’un mouvement des femmes dans le vin qui veulent affirmer leur place dans le milieu vinicole.

Marie Mascré

Marie Mascré est la cofondatrice, avec Sylvain Dadé, de SOWINE. Elle a débuté sa carrière professionnelle dans des maisons de champagne en tant que responsable de la communication et de la publicité. Elle déclare elle-même : « étant née dans une voiture au pays du champagne, j’ai décidé très tôt de poursuivre sur cette voie toute tracée : passer ma vie sur les routes (autant que possible), un verre de champagne à la main (souvent). » 

En 2004, elle se lance avec Sylain Dadé dans un tour du monde des vignobles. Cette expérience unique avait pour but d’étudier le marketing du vin, du champagne et des spiritueux dans les pays producteurs.

En 2006, ils créent SOWINE : une agence-conseil en marketing et communication entièrement dédiée au vin, au champagne et aux spiritueux. Ils conseillent et accompagnent globalement, depuis la stratégie de marque jusqu’au développement des outils de communication !

Anastasia Rocque

Anastasia Rocque a intégré la Chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire en juin 2016, après avoir fait ses preuves à la Chambre de Saône-et-Loire et aux services techniques d’InterLoire. Sa mission : réaliser sur le département une étude sur les différents moyens de protection contre le gel. Au programme, présentation des procédés existants : tour antigel, aspersion, bougies, brassage d’air par hélicoptère, protéodies de Genodics, etc.

Elle a excellé dans sa mission et est aujourd’hui devenue la reine (des neiges et) de la lutte contre le gel de printemps au niveau des Chambres d’agriculture. De ce fait, elle est régulièrement amenée à aider les agriculteurs de sa région dans la lutte contre le gel de printemps.

Depuis peu, elle doit également coordonner les réseaux de viticulteurs acteurs dans la lutte contre le dépérissement de la vigne. Nouveau gros challenge avec pour objectif que les vignerons luttent ensemble avec des solutions innovantes contre les maladies de dépérissement.

Mélanie Pfister

Mélanie Pfister s’occupe du domaine familial avec son père André. Elle a su affirmer l’essence du Domaine Pfister en s’inspirant de son grand-père et en se dirigeant vers un vin plus sec et plus pur.

Mais Mélanie n’est pas qu’une simple vigneronne, elle est également la présidente du Cercle Femmes de Vin. Cette association, créée en 2009 à l’occasion du Vinexpo, réunit aujourd’hui plus de deux cents vigneronnes de différentes régions françaises et a pour but de rassembler les femmes de vin afin qu’elles puissent s’entraider dans divers domaines (techniques commerciales, juridiques…). Pour cela, elle s’appuie sur le soutien de neuf associations régionales (diVINes d’Alsace, Les Aliénor du vin de Bordeaux, Vinifilles…).

Son principal objectif pour les années à venir est de transmettre la culture du vin à travers l’éducation et la pédagogie de la consommation modérée. L’une des premières pierres à l’édifice sera d’organiser une journée nationale « Écoles en vendanges » à la rentrée. Elle fait partie de notre sélection de mars, certains d’entre vous auront le plaisir de goûter son vin qui nous a tant plu.

Découvrez cette nouvelle génération de femmes du vin !


Error