L'actu du vin

Les vin-croyables origines de la foire aux vins


Par Marion Raveleau
22/09/2017, 12:08

Si l’on remonte dans le temps

Le mot “feria” signifiait en milieu rural des marchés de rues, des foires aux bestiaux. Au fur et à mesure des années, les étales se diversifient...jusqu’à vendre du vin. Santé à Colmar, qui fut la première ville à inaugurer sa foire 100% vins en 1927. Pendant longtemps ce fut le rendez-vous de l’été à ne pas manquer ! C’était sans compter l’ouverture des premiers hypermarchés en 1963 qui allait chambouler toutes nos façons de consommer.


Les E.Leclerc bretons, de vrais précurseurs

Dans les années 70’, les enseignes d’hypermarchés comme E.Leclerc commercialisent principalement des vins de table, consommés par la majorité des français.

François-Paul Bordais, à l’époque président de la centrale d’achat Scarmor en lien avec E.Leclerc et grand amateur de vin, souhaite casser l’image de la bonne bouteille de vin à prix exorbitant. Déterminé à les rendre plus accessibles, il commence à démarcher des grandes maisons de négoce pour les convaincre de vendre leurs meilleurs crus... au meilleur prix. Seulement 2 acceptent : Moueix et Ginestet. Les foires aux vins voient le jour, et nous sommes en 1973 !

 





" On voulait rendre les

bonnes bouteilles de vin

accessibles à tous " 

Antoine Polard, ancien adhérent E.Leclerc



Pendant ce temps là, à E.Leclerc Vannes, la direction remarque un creux dans le chiffre d’affaires en octobre. Ce mois situé juste après la rentrée de septembre et juste avant les fêtes de Noël ne rapporte pas énormément. Raymond Berthy, employé de l’époque dans l’enseigne, décide d'animer les ventes et suite aux conseils d’un ami, il va faire venir des camions sur un parking à l'extérieur de la grande surface. Qu'est ce qu'on y trouve ? 4 produits qui se vendent bien dans la région : le Muscadet, le Gros-plant, le côtes du Rhône et un Bordeaux. Il ajoute à ça des lots alléchants avec des produits gratuits en fonction de la quantité achetée (12 bouteilles + 2 gratuites, 24+4 et 48+12). C’est le succès fou ! 

 

“En 2011, près de la moitié des français majeurs (47.7%) déclarent fréquenter les foires aux vins”



Presque 45 ans après, la foire aux vins se porte bien ?

Aujourd’hui les foires aux vins n’ont pas pris une ride ! Elle sont même devenues une réelle fête commerciale, et se sont déployées autant dans des points physiques que sur internet. Une étude réalisée en septembre 2011 auprès de 2000 personnes, par l’institut de sondages Toluna dévoile que près de la moitié des français majeurs (47.7%) fréquente les foires aux vins. Parmi eux, 25% ont affirmé être à l’affût des offres de vins sur internet au cours de cette période. Ça en fait du monde ! 

 

Longue vie à la Foire aux Vins ! 


Error