L'actu du vin

Les Jeunes Pousses : la pépinière de vignerons

Ce mois-ci on vous emmène à la découverte d'Hugo et Angela, deux jeunes vignerons qui se lancent dans l'aventure de la vigne, grâce à un projet de pépinière de jeunes vignerons !


Par Jean Baptiste Pasquier
14/01/2021, 11:36

 

"Sans ce projet, on était destinés à être salariés !"

Les mots sont lâchés. Et Angela, première apprentie vigneronne dans cette aventure des Jeunes Pousses dit vrai. Eh oui, pas facile de se lancer ! Aujourd'hui 74% des actifs ont déjà pensé à se reconvertir dans l'agriculture. Par passion pour la terre, un retour aux racines ou simplement pour changer de vie ! Mais comment se lancer ?

L'aventure de la vigne

Bien entendu on ne plonge pas dans le grand bain avant de connaître les rudiments : labourer, semer, planter, palisser, tailler et protéger font partie des mantras du vigneron.

Il existe donc les formations « classiques » :
- CAP vigne et vin
- Bac professionnel (conduite et gestion de l’exploitation agricole)

Mais aussi des options complémentaires dans des écoles supérieures d’agronomie. On peut s’y spécialiser en technique commerciale ou œnologie, par exemple, pour parfaire ses compétences.

Et les autodidactes dans tout ça ?

Pour certains, le retour sur les bancs de l’école est difficile. Des formations en ligne délivrant des diplômes d’État en œnologie peuvent être une bonne base avant de se lancer. Rien ne vaut un stage ou un apprentissage sur un domaine pour faire ses armes dans le monde de la viticulture. Et parce que chez les vignerons, le partage c’est pas du chiqué, les acteurs viticoles vous transmettront volontiers les bases de leur métier !

Il était une fois, les Jeunes Pousses

Après avoir pris sa décision vient le moment de se mouiller. Mais que faire quand on ne vient pas d’une famille de vigneron et que l’on n’a aucun réseau ?

C'est fort de ce constat, que Thibault Liger-Belair imagine les Jeunes Pousses : deux jeunes qui vont se former pendant 3 ans dans un domaine du Beaujolais qu'il mettra à leur disposition. Une véritable pépinière de jeunes vignerons qui permet à deux jeunes de se lancer, de faire leurs armes, sans forcément être de famille viticole.
Sa première recrue, Thibault l’a rencontrée aux Hospices de Beaune où il commercialise de Grands Crus. Angela y réalisait alors un stage, dans le cadre de son diplôme d’œnologie à l’Institut Universitaire de la Vigne et du Vin de Dijon. Intriguée par ce projet inédit, Angela en fait part à son cher et tendre, Hugo (issu de la même formation), qui décide de l’accompagner dans cette aventure.

« Rares sont les jeunes vignerons qui se lancent à leur compte sans reprendre un domaine familial, car c’est très compliqué, on ne se rend pas compte du poids administratif. », explique Angela. « Il faut effectuer un grand nombre de démarches techniques, obtenir un prêt à la banque, réaliser d’innombrables rendez-vous avec des avocats, des comptables, tout en se créant un portefeuille client. Thibault, lui, nous proposait de nous accompagner dans toutes ces étapes ! »

Hugo poursuit en nous confiant son amour pour le travail du vin. « Notre formation nous a amené une vision très technique du vin. J’aime aussi son aspect artisanal : on fait les choses par nous-mêmes, le plus simplement possible, en accordant une grande place au travail manuel, mais aussi au travail à l’instinct. »

"La condition c'était de partir en bio, ce n'était pas imaginable autrement" - Hugo

Et avec 5,2 hectares, les deux Jeunes Pousses ont déjà le pied à l'étrier ! Et le stress des premières vendanges est passé. "Faire son propre vin, c'est une sacrée aventure : de l'instinct et beaucoup de travail manuel. Si tu bois un de nos vins et que tu nous connais un peu, tu sentiras notre personnalité derrière !"

Dans 3 ans, ce sera au tour de deux nouveaux jeunes de se lancer dans l'aventure de la vigne ! "Notre objectif c'est de laisser un vignoble qui tourne bien et de s'installer dans notre propre domaine, sûrement dans le Beaujolais d'ailleurs !" résume Hugo.

Un beau projet que le Petit Ballon a décidé de soutenir en faisant don de 10.000 euros aux Jeunes Pousses, via la cagnotte constituée lors du Mercredi Solidaire, évènement organisé pendant le confinement. Si vous souhaitez également aider les Jeunes Pousses, leur crowdfunding est ouvert jusqu'au 31/01/2021, sur le site de nos amis de Winefunding.

De notre côté, on a hâte de pouvoir déguster les premiers vins d'Angela et Hugo et qui sait, les retrouver sur le site du Petit Ballon !

 

Error