Trucs & astuces

Bordeaux et ses classements, quèsaco ?

T’as la classe… ou tu l’as pas ! Depuis plusieurs mois maintenant je vous parle de Bordeaux, ses primeurs et ses grands crus classés ! Pour la dernière étape de cette nouvelle aventure, je voulais éclairer votre lanterne sur ce point, qu’est ce qu’un grand cru classé et qui en est à l’origine ?


Par Jean-Michel Deluc
03/04/2019, 11:44

On connait surtout le classement de 1855, car c’est là que nous trouvons les châteaux les plus célèbres. Il concerne les vins du Médoc et ceux de Sauternes Barsac, avec un seul changement en 1973. Celui de Saint-Emilion date de 1955. Il est révisable tous les 10 ans initialement, 6 révisions ont eu lieu depuis. La dernière en date en 2012. Le classement des Graves date de 1953 avec une révision en 1959. Sans oublier le classement des crus bourgeois en 1932, révisé en 2003, annulé et revu en 2009.
C’est avec humour, que je dis que pour moi le meilleur classement est celui de Pomerol. Il n’existe pas. Seule la réputation qualitative des vins compte. Aujourd’hui la réputation et le prix du vin sur le marché a finalement repris le dessus.

Néanmoins voyons ces 5 classements dans le détail.

Le classement de 1855

Souhaité par Napoléon III pour la représentation bordelaise sur l’Exposition Universelle de 1855 et établi par les courtiers bordelais. L’idée était d’avoir les meilleurs représentants (châteaux) de Bordeaux à cet évènement. On a pris comme critères, pour établir un classement, le prix des vins sur le marché ainsi que leur réputation. Les plus chers et les plus réputés ont été classés Premier Grand Cru, un peu moins cher et un peu moins réputés deuxième Grand Cru et ainsi de suite jusqu’au cinquième Grand Cru. 60 châteaux ont été classés dans le Médoc dont 1 dans les Graves. 27 sur le Sauternais avec 3 rangs seulement. Il est souvent remis en question à cause des critères qui l’ont constitué et surtout ne permet pas d’offrir une vision générale du territoire bordelais.

Médoc :

Premier Grand Cru Classé : 5 châteaux (Mouton-Rothschild en 1973) dont 3 Pauillac, 1 Margaux et 1 Graves

Deuxième Grand Cru Classé : 14 châteaux dont 2 Pauillac, 5 Margaux, 5 Saint-Julien, 2 Saint-Estèphe

Troisième Grand Cru Classé : 14 châteaux dont 10 Margaux, 2 Saint-Julien, 1 Saint-Estèphe, 1 Haut-Médoc

Quatrième Grand Cru Classé : 9 châteaux dont 4 Saint-Julien, 3 Margaux, 1 Saint-Estèphe, 1 Haut-Médoc

Cinquième Grand Cru Classé : 18 châteaux dont 12 Pauillac, 2 Margaux, 3 Haut-Médoc, 1 Saint-Estèphe

Barsac/Sauternes :

Premier Cru Supérieur : 1 château

Premier Cru : 11 châteaux

Second Cru : 15 châteaux

Le classement des vins de Graves

Élaboré par l’Institut National des Appellations d’Origine, ce classement distingue les meilleurs châteaux sur les rouges, les blancs ou sur les deux couleurs. Une exception, Haut-Brion classé en 1855 rejoint ce classement. 16 crus classés au total, tous en appellation Pessac-Léognan depuis 2007.

Le Classement de Saint-Emilion

Ce classement, qui ne concerne que les châteaux de l’appellation Saint-Emilion Grand Cru, à ne pas confondre, comporte 82 châteaux :

4 Premiers Grands Crus Classé A

14 Premiers Grands Crus Classés B

66 Grands Crus Classés

Ce classement a été mis en place pour permettre aux amateurs de s’y retrouver face à la taille immense du territoire.

Le classement des Crus Bourgeois

Une sorte de 6ème rang pour les vins du Médoc, appelé ainsi car les châteaux sont souvent la propriété de notables bordelais. En 1932, il y avait 3 catégories de Bourgeois :

Crus Exceptionnels

Crus Bourgeois Supérieur

Cru Bourgeois

Lors de la réactualisation de ce classement en 2003, celui-ci a été homologué par le Ministère de l’Agriculture. Il a été annulé en 2007, et il a été décidé que ce « label » Bourgeois sera accordé à chaque millésime. Ainsi en 2010, 490 châteaux candidats pour 247 retenus en tant que Cru Bourgeois.

Le Classement des Crus Artisans

Il s’agit de propriétés de moins de 5 hectares travaillées par les propriétaires eux-mêmes. 44 châteaux sont classés. Ces propriétés étaient traitées en tant que telles depuis 150 ans.


Error